Accueil > Océan Indien (O.I) > Initiatives en régions > Mayotte > Archives 2015 > Compte-rendu 1er colloque professionnel, dédié aux violences faites aux (...)

Archives 2015

Compte-rendu 1er colloque professionnel, dédié aux violences faites aux femmes et intra-familiales. Association Gynécologie sans frontières. 2 juin 2015
« Le 2 juin, s’est tenu à l’hémicycle Younoussa Bamana, le 1er colloque de sensibilisation des professionnels sur les violences intra-familiales.
Ce colloque, à l’initiative de l’association gynécologies sans frontières a été organisé en partenariat avec la délégation aux droits des femmes, la délégation à la politique de la ville-Préfecture de Mayotte, l’Agence Régionale de Santé, le Conseil départemental, le Centre Hospitalier de Mayotte, et l’association d’aides aux victimes.

Ce sont près de 200 personnes qui ont répondu présentes, les partenaires, la Préfecture, la Déléguée Régionale aux Droits des Femmes et à l’Égalité, la Politique de la ville ainsi qu’une grande majorité de professionnels de la santé.

Cette journée avait pour objectif de faire en sorte que tous les acteurs de l’île s’emparent de ce sujet et mènent ensemble, en concertation, des actions efficaces pour prévenir, informer mais surtout améliorer la prise en charge des victimes.

Elle se veut être la première pierre d’une série d’actions concrètes, à mettre en œuvre rapidement.

Des actions ont été présentées, telles que l’enquête de repérage de la violence faite aux femmes à Mayotte réalisée au CHM ou encore, la mise en place d’un kit agressions sexuelles aux urgences.

Des propositions ont été faites par le public de professionnels, telles que la sensibilisation du public dès le plus jeune âge notamment, l’amélioration du réseau partenarial.

Ce réseau comprend : le monde médical, judiciaire, social avec à terme, la mise en place d’une unité médico-judiciare à l’hôpital.

Les professionnels ont prévu de se réunir très rapidement sous forme de groupes de travail pour la mise en œuvre concrètes et rapides des actions proposées dans le cadre du colloque.

Par ailleurs le 30 mai 2015, s’est tenu à Tsingoni, en partenariat avec l’association « Super Décidé de Mayotte », une journée de sensibilisation sur les violences faites aux femmes.

Cette journée a été marquée par un temps d’échanges fructueux entre le public composé majoritairement par les femmes et les professionnels présents à cette occasion.

Cette manifestation a démontré que les partenaires se sont emparées de la thématique et souhaitent agir pour endiguer ce fléau. »

Communiqué de presse sur le 1er colloque professionnel, dédié aux violences faites aux femmes et intra-familiales (PDF - 861.1 ko)

Source : Site de la Préfecture de Mayotte

Les droits de reproduction sont réservés et strictement limités.
Toute utilisation à des fins commerciales ou publicitaire est interdite.

Addictions et violence



Selon l’INSERM (Expertise Alcool 2003), l’alcool est la substance psychoactive la plus fréquemment associée aux violences entre les personnes :

  • Fréquence élevée de la violence chez les alcooliques, toxicomanes.
  • Fréquence élevée de la prise de substances chez les personnes violentes.

Une question se pose : l’alcool est-il cause ou conséquence de violences ?

Par ailleurs, dans l’Étude du Conseil économique, social et environnemental de novembre 2014 « Combattre toutes les violences faites aux femmes, des plus visibles aux plus insidieuses », la rapporteure, Mme Pascale Vion cite l’une des responsables de l’ENVEFF en Outre-mer :
« Outre-mer, la fréquente proximité résidentielle[...] exacerbe les violences conjugales en accroissant le contrôle exercé sur les femmes, doublé d’un chantage à propos des enfants[...]. Par ailleurs, la consommation abusive d’alcool du conjoint mais aussi de la femme, y apparaît encore plus liée à l’accroissement des agressions que dans l’hexagone ».

Voir aussi le dossier « Femmes et addictions : quelle addition à payer ? »

Publié le 12 juin 2015
Mis à jour le 20 février 2018