Accueil > Océan Indien (O.I) > Agendas > Réunion > Soirée interprofessionnelle « Plaintes du sommeil, somnifères et usages de (...)

Réunion

Soirée interprofessionnelle « Plaintes du sommeil, somnifères et usages de substances psychoactives ». SAOME. En webinaire. Le 02 septembre 2021
L’association SAOME organise :

Une rencontre interprofessionnelle intitulée « Plaintes du sommeil, somnifères et usages de substances psychoactives »
En webinaire (Zoom)
Le jeudi 02 septembre 2021, de 18 heures à 21 heures


Intervenants

  • Dr Laurence Gary – Rustom, Pneumologue, PH titulaire, Titulaire DIU sommeil et sa pathologie 2011, membre SFRMS et SPLF, responsable de l’unité d’exploration des troubles du sommeil, au CHU La Réunion (Saint Denis),
  • Dr Antoine Canat, Médecin coordinateur de SAOME.

Public
Ce webinaire s’adresse aux professionnels de la médecine de 1er recours et aux professionnels du champ de l’addictologie (médical, paramédical, psychologues, travailleurs sociaux).

A programme

  • Présentation des intervenants
  • Généralités sur le sommeil et sa pathologie
  • Liens entre le sommeil et l’usage de substances psychoactives
  • Situation clinique n°1 : Plainte d’insomnie chronique et syndrome des jambes sans repos.
  • Situation clinique n°2 : Plainte d’insomnie chronique dans le cadre de troubles liés à l’usage de l’alcool et des benzodiazépines hypnotiques & syndrome d’apnée du sommeil.
  • Situation clinique n°3 : Plainte du sommeil en lien avec l’usage de substances psychoactives : Apnée du sommeil, iatrogénie, caractère évolutif des troubles du sommeil.

Vous recevrez le lien de connexion suite à votre inscription : cliquer ici

Vague

Note de la PEIDD sur Addictions et sommeil

« Le sommeil est une fonction importante pour ne pas dire vitale. Il représente d’ailleurs un tiers de notre vie, et même 50 % dans les premières années de vie, notamment en raison de son implication dans les processus de plasticité cérébrale (apprentissages, maturation). Au-delà de la cognition, le sommeil a un rôle majeur dans le maintien de l’équilibre psychique. Il a aussi un impact sur de nombreuses régulations somatiques (...). Une atteinte du sommeil (par pathologie ou par restriction volontaire), notamment si elle est sévère et/ou chronique, peut impacter sur de nombreuses régulations, et s’exprimer tout au long de la journée. (...)

Les troubles du sommeil seraient 5 à 10 fois plus fréquents chez les patients souffrant d’addiction, qu’il s’agisse des addictions avec produits (alcool, tabac, BZD, opiacés licites et illicites, cannabis, psychostimulants), ou sans produit (écrans, internet, compulsions alimentaires nocturnes). Mais cette plainte n’est pas forcément spontanément exprimée. Les conduites addictives sont présentes chez au moins 10-15 % des consultants pour insomnie (...). Selon le trouble du sommeil, l’association peut relever d’une coexistence sans lien, ou au contraire d’une relation causale, de manière directe ou indirecte, dans un sens comme dans l’autre, et s’auto-aggravant mutuellement, à l’origine d’un cercle vicieux (...). »

Source : Dematteis, M. & Pennel, L. (2016). 18. Addictions et sommeil. Dans : Michel Reynaud éd., Traité d’addictologie (pp. 161-176). Cachan, France : Lavoisier.

Publié le 13 juillet 2021