Accueil > Département Français d’Amérique (D.F.A) > Politiques publiques > Guadeloupe > Lutte contre la délinquance > Sécurité : une nouvelle convention entre l’État, l’Université des Antilles et le (...)

Lutte contre la délinquance

Sécurité : une nouvelle convention entre l’État, l’Université des Antilles et le CROUS

Le plan départemental de prévention de la délinquance de la Guadeloupe 2014-2017 comporte un programme de 17 actions structurées autour de trois priorités cohérentes avec la stratégie nationale :

  • priorité 1 : programme d’actions à l’intention des jeunes exposés à la délinquance ;
  • priorité n°2 : programme d’actions pour améliorer la prévention des violences faites aux femmes, des violences intrafamiliales et l’aide aux victimes ;
  • priorité n°3 : programme d’actions pour améliorer la tranquillité publique.
La nouvelle convention sécurité signée le 19 mai 2016 concerne l’ensemble des sites universitaires du département.
Elle résulte d’un travail commun entre la préfecture, l’Université des Antilles, le CROUS [1], la police et la gendarmerie nationale. Les signataires ont coproduit un plan d’actions qui répond aux besoins de sécurité des campus et des CROUS. En effet, depuis quelques mois, un accroissement des faits de violences est observé aux abords et dans l’enceinte des campus, principalement sur le site de Fouillole.
« En 2015, 50 faits de violence ont été enregistrés, dont 43 sur le site de Fouillole. »

La nouvelle convention de sécurité mobilise tous les moyens et dispositifs existants pour lutter contre la délinquance :
  • elle donne les moyens juridiques aux forces de police et de gendarmerie de faire des patrouilles sur les campus universitaires et de favoriser les enquêtes [...] ;
  • elle permet aux signataires d’avoir des interlocuteurs directs sur les questions relevant de la sûreté et de la sécurité [...] ;
  • elle mobilise tous les dispositifs et acteurs concernés par les questions de sécurité. Il est ainsi prévu qu’un diagnostic sûreté soit réalisé pour adapter les mesures de sécurité sur chaque site. Des actions de prévention seront également menées auprès des personnels et des étudiants pour sensibiliser chacun sur les bonnes conduites à adopter ;
  • elle fait appel au Service Civique par le recrutement de jeunes volontaires sur des missions de prévention et pour faciliter le dialogue autour des thématiques sécurité.

En savoir plus dans l’article source des services de l’Etat en Guadeloupe.


[1Centre régional des œuvres universitaires et scolaires

Publié le 13 juin 2016
Mis à jour le 20 février 2018