Accueil > Département Français d’Amérique (D.F.A) > Politiques publiques > Martinique > Cohésion sociale > Visite officielle de la ministre des Outre-mer en Martinique

Cohésion sociale

Visite officielle de la ministre des Outre-mer en Martinique
Madame George Pau Langevin, ministre des Outre-mer‬ , était présente en Martinique les 6 et 7 avril 2016.

Au programme des visites de la ministre :

"Dans le cadre de la résorption de l’habitat‬ insalubre, la ministre des Outre-mer a inauguré 5 logements au quartier Vieux Pont du Lamentin, quartier prioritaire au titre de la politique de la ville.
L’agence des 50 pas géométriques a pu aboutir avec les habitants de ce quartier à une nouvelle manière de le construire via un travail collaboratif [...].
L’État, à travers la DEAL finance à hauteur de 538 224€ des études pré-opérationnelles en vue de la suite du projet qui comptera à terme 50 maisons."
Vague

La Ministre s’est ensuite déplacée au Robert pour l’inauguration des nouveaux locaux de la Mission Locale‬ Nord.
La construction de cet ensemble immobilier permet d’accueillir 7 300 jeunes issus de la population de CAPNORD, dans un but d’information, d’orientation et d’accompagnement dans un parcours d’ insertion, par la qualification et dans un objectif d’aboutissement à un projet professionnel.
[...]

Vague

En présence de la ministre des Outre-mer, 11 entreprises de l’arrondissement Nord Atlantique se sont rendues à la sous-préfecture de Trinité pour la signature d’attestations de parrainage de 11 anciens demandeurs d’emploi, récemment recrutés en CDD (d’au moins 6 mois) et CDI. Ces nouvelles embauches ont été facilitées par le dispositif du gouvernement Embauche PME [...]."

En savoir plus dans l’article source du site des Services de l’Etat en Martinique.

Vague
Lien entre conduites addictives et
logement, insertion, absence d’emploi...



"Les soins des addictions sur le long terme, associés à un travail de réinsertion socio‐professionnelle intégrant le logement, sont des éléments clés de la réussite du traitement. Ils favorisent la prévention de la rechute et évitent la reprise de soins coûteux.
A cet effet, il conviendra de s’appuyer sur les outils préconisés par le plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale.
L’objectif général est de parvenir à assurer un lieu de résidence stable aux personnes pour permettre la prise en charge du soin, soit par un hébergement, soit par un logement, en fonction de leurs besoins et capacités.”

Source : Page 42 du plan gouvernemental de lutte contre les drogues et les conduites addictives

Par ailleurs, Le Plan gouvernemental de lutte contre la drogue et les conduites addictives 2013 - 2017 de la MILDECA précise également que "dans le domaine des conduites addictives, les inégalités sociales sont particulièrement marquées. On observe en effet qu’un niveau plus élevé d’abus ou de consommation excessive est associé au faible niveau socioéconomique.
Les messages de prévention seront adaptés aux publics en situation de vulnérabilité sociale ou économique et notamment les personnes sans emploi.
L’absence d’exercice d’une activité professionnelle est un facteur de vulnérabilité aux conduites addictives avec une surconsommation de substances psychoactives."

Publié le 15 avril 2016
Mis à jour le 20 février 2018