Accueil > Océan Indien (O.I) > Politiques publiques > Réunion > Diagnostic territorial de La Réunion en vue du Plan de lutte contre la (...)

Réunion

Diagnostic territorial de La Réunion en vue du Plan de lutte contre la pauvreté, domaine logement hébergement. Juillet 2015

Accompagnement pour la mise en œuvre d’un « diagnostic territorial partagé à 360° du sans-abrisme au mal-logement »

Par la Délégation interministérielle à l’hébergement et à l’accès au logement (Dihal), Direction Générale de la Cohésion Sociale, Direction Habitat, Urbanisme, Paysages.

"L’élaboration du diagnostic partagé à 360° sur le volet hébergement et accès au logement est une des dispositions du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale adopté lors du comité interministériel de lutte contre les exclusions le 21 janvier 2013.

Ce document ainsi que le bilan du plan départemental d’accès au logement des personnes défavorisés (PDALPD) ont permis de déterminer les grands enjeux du futur plan départemental d’accès au logement et à l’hébergement des personnes défavorisées (PDALHPD) tels que validés en comité de pilotage du 28 septembre 2015."

Source : site de la Préfecture de La Réunion

La problématique des addictions y est identifiée comme un « enjeu d’adaptation des structures d’hébergement à l’évolution de la demande : de plus en plus de personnes seules, parfois avec des addictions ou des troubles psychiques (ces problématiques pouvant être cumulées, accroissant d’autant l’enjeu d’adaptation). »

Le chapitre 5 du plan présente précisément ce diagnostic en précisant « le niveau et l’évolution des besoins à couvrir - en passant en revue les différentes dimensions de l’accompagnement social, médico-social et sanitaire - et dressant une cartographie de l’offre d’accompagnement existante. »

Sont identifiées parmi les publics pour lesquels cet accompagnement est nécessaire et a un impact fort sur la capacité d’accès ou de maintien dans un logement stable, les personnes qui ont des difficultés liées à des troubles addictifs".
Il s’agit d’une "problématique croissante à laquelle il est de plus en plus complexe d’apporter une réponse. A noter que de récentes études positionnent La Réunion parmi les trois régions les plus touchées par la problématique de l’alcool. L’âge
moyen des personnes concernées est de 45 ans." (p.58)

Les CSAPA (Centres de Soins d’Accompagnement et de Prévention en Addictologie - portés par l’ANPAA 974 et le Réseau OTE) sont présentés dans l’offre d’accompagnement sanitaire mobilisable au bénéfice de l’accès et du maintien au logement.
L’analyse de l’adéquation offre / besoins encourage à une "articulation plus étroite des acteurs de l’addictologie avec les professionnels du champ de l’insertion, en liant étroitement les soins en addictologie et les dispositifs d’accompagnement vers le logement. De plus, au-delà du soin, la réduction des risques par la mise en place
d’actions de prévention représente un enjeu fort au regard notamment de l’ampleur du phénomène de l’alcoolisme à La Réunion." (p.61-62)

Le CAARUD (Centre d’Accueil et d’Accompagnement à la Réduction de risques pour Usagers de Drogues - porté par le Réseau OTE) figure également dans cette offre d’accompagnement sanitaire.
De l’analyse ressort que "le maillage territorial, insuffisant, pourra être renforcé par le
déploiement de moyens nouveaux, articulés avec les réponses existantes des partenaires." (p.62)

Voir le Diagnostic territorial de La Réunion

Publié le 29 novembre 2015
Mis à jour le 13 décembre 2017