Accueil > Océan Indien (O.I) > Politiques publiques > Réunion > Orientations de l’ARS Océan Indien (actualisation octobre 2014)

Réunion

Orientations de l’ARS Océan Indien (actualisation octobre 2014)

Cet article comprend 3 thématiques :

  1. Stratégie nationale de santé
  2. Projet de santé Réunion-Mayotte 2012 – 2016
  3. Nouveau dispositif d’aide au sevrage tabagique

1- Stratégie nationale de santé

La Stratégie Nationale de Santé doit donner lieu à une loi de Santé en 2014 et s’articule autour de trois piliers complémentaires :

  •  Miser sur la prévention
  •  Organiser les soins autour des patients et en garantir l’égal accès
  •  Développer la démocratie sanitaire.

La Ministre des Affaires Sociales et de la santé a demandé à chaque Agence Régionale de Santé d’organiser des débats régionaux pour mobiliser l’ensemble des acteurs (élus, professionnels de santé, établissements, associations, usagers…) autour de la mise en œuvre de cette stratégie et la préparation de la loi.

Ainsi, l’ARS Océan Indien a organisé deux débats publics au début de l’année 2014 :

  • A Mayotte le 21 Janvier 2014
  • A La Réunion le 6 Février 2014

 Les débats ont porté sur les trois piliers de la SNS : la prévention, l’organisation des soins (« le parcours de santé ») et la démocratie sanitaire.

Les synthèses de ces débats, examinées par les Conférences de santé et de l’autonomie de Mayotte et de La Réunion, comportent dix propositions pour chaque île destinées à enrichir la feuille de route tracée par la Ministre et préparer sa mise en œuvre.

Parmi ces propositions, plusieurs thématiques communes à La Réunion et à Mayotte se dégagent :

· La santé des jeunes, qui nécessite d’agir sur les comportements alimentaires, les conduites addictives, l’habitat… dès le plus jeune âge et même avant la naissance (suivi des grossesses).

· Les personnes en situation de précarité

· Les déterminants environnementaux de la santé

. La dimension supra-régionale des parcours de santé

. L’accès à l’information

Synthèse des contributions au débat public du 6 Février 2014

Plus d’informations

 

2- Projet de santé Réunion-Mayotte 2012 – 2016. ARS Océan Indien

Le Projet de Santé Réunion-Mayotte (PRS) 2012-2016 a été adopté par l’ARS Océan Indien le 29 Juin 2012.

Les principes directeurs du Projet de santé de La Réunion et de Mayotte sont : « Mieux prévenir, mieux soigner et mieux accompagner les parcours de vie ».

« Construit avec les acteurs de santé, il guide les actions de tous au service de la population des deux îles pour les cinq ans à venir. »

Les attentes s’articulent autour de plusieurs axes :

"▬ Un nouvel horizon pour les patients atteints de maladies chroniques structuré autour des parcours de santé et des filières de soins comme par exemple pour le diabète, fléau qui touche des populations de plus en plus nombreuses ;

▬ Des réponses en matière de nutrition au travers le programme alimentation, activités physiques, nutrition, santé (PRAANS) ;

▬ Le déploiement du Centre Hospitalier Universitaire (CHU), créé le 29 février 2012 à La Réunion pour l’Océan Indien et qui aura une répercussion sur l’organisation de l’offre de soins et l’ambition de créer de nouvelles perspectives de collaboration avec les autres pays de l’Océan Indien ;

▬ La réalisation du Pôle Sanitaire de l’Ouest (PSO) à La Réunion, par reconstruction sur le site de Cambaie du Centre Hospitalier Gabriel Martin ;

▬ La poursuite des efforts en matière de prise en charge médico-sociale, et tout particulièrement à Mayotte dans le secteur des personnes handicapées ;

▬ Le développement du système de santé à Mayotte en parallèle avec l’évolution générale de l’île ;

▬ L’amélioration de l’offre en télémédecine pour répondre à nos spécificités insulaires et à notre éloignement de la métropole ;

▬ L’essor des systèmes d’information en santé avec en particulier la montée en charge du Dossier Médical Patient ;

▬ Une conjugaison entre l’environnement et la santé dans le cadre d’un partenariat entre l’ARS et la DEAL de La Réunion, au travers du 2ème Plan Régional Santé Environnement. Ce dispositif sera initié à Mayotte prochainement ;

▬ Un renforcement de la surveillance sanitaire et la gestion des alertes ;

▬ Une stratégie de coopération en santé unifiée dans la région sud-ouest de l’Océan Indien en tenant compte de la dimension internationale des questions sanitaires. »

Projet de Santé Réunion-Mayotte 2012-2016

Le Projet de santé Réunion-Mayotte (PRS) comprend un Plan stratégique de santé, 3 Schémas et 6 Programmes :

- Plan stratégique de santé

Il fixe les grandes orientations et les 14 priorités de santé pour La Réunion et pour Mayotte.

- Trois schémas qui déclinent les enjeux et les priorités du Plan Stratégique de Santé en organisant la prévention, les soins, la prise en charge médico-sociale :

Rappel :

Le Schéma Régional d’Addictologie de La Réunion (2010-2015) est antérieur au PRS.

- Six programmes qui organisent les activités et services à mettre en œuvre :

Source : site de l’ARS-OI

 

3- Nouveau dispositif d’aide au sevrage tabagique

Depuis le 30 juin 2013, l’aide au sevrage tabagique, effective depuis 2001, n’est plus prise en charge par le Conseil Général de La Réunion.

L‘aide consistait en une mise à disposition gratuite de patchs nicotiniques à destination des patients les plus démunis engagés dans une démarche de sevrage au sein d’une structure d’addictologie spécialisée (CCAA, CSAPA, IRD, GHER, CHGM et CHU).

L’Agence Régionale de Santé de l’Océan Indien prend le relais de ce dispositif mis en place en complément de la prise en charge de droit commun assurée par l’Assurance Maladie de La Réunion depuis Février 2007.

Nouveau dispositif d’aide au sevrage tabagique (PDF - 174.2 ko)

En savoir plus :

L’Assurance Maladie prend en charge, sur prescription médicale établie par un médecin ou une sage-femme, les traitements par substituts nicotiniques (patch, gomme, pastille, inhalateur...) à hauteur de 50 euros par année civile et par bénéficiaire. 
Pour les femmes enceintes, ce montant est de 150 euros.
Depuis le 5 septembre 2014, les jeunes de 20 à 25 ans peuvent également bénéficier d’un forfait de 150 euros.

Plus d’informations sur le site ameli

Publié le 30 juin 2014
Mis à jour le 13 décembre 2017