Accueil > Océan Indien (O.I) > Initiatives en régions > Réunion > Risques d’addiction aux jeux de hasard et d’argent. Le Casino de Saint Gilles (...)

Réunion

Risques d’addiction aux jeux de hasard et d’argent. Le Casino de Saint Gilles les Bains informe et oriente les usagers vers les structures de proximité. Septembre 2020
D’après les résultats du Baromètre de Santé publique France de 2019, les joueurs en France ont des pratiques de plus en plus intensives et ils consacrent un budget plus important à leur activité de jeux de hasard et d’argent (JAH). Ils sont également plus nombreux à rencontrer des difficultés liées au jeu problématique.

La Réunion est une des régions françaises où l’on joue le plus aux jeux d’argent pour ce qui est de la mise moyenne par habitant. Le tableau de bord des comportements addictifs de l’ORS (2018) indique des situations de pratiques à risques vis-à-vis des jeux de hasard et d’argent. En 2016, « plus de 260 Réunionnais ont ressentit des difficultés dans leurs pratiques de jeux aux casinos (60% de femmes) : 80 demandes d’exclusions volontaires (DEV) et 184 demandes de limitations volontaires d’accès (LVA) ont été enregistrées en 2016 sur l’île. »

Les jeux de hasard peuvent entraîner une dépendance au jeu et les répercussions de ces comportements addictifs sont considérables, tant en termes de dommages sociaux, familiaux, économiques, professionnels, que sur le plan de la santé physique et psychique des personnes concernées. Or, le recours au soin reste très faible. A La Réunion, d’après le tableau de bord de l’ORS, seul 1% des usagers des centres de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie (CSAPA) a déclaré une addiction sans produit.

Les jeux de hasard peuvent également entraîner d’importantes pertes d’argent.

Par conséquent, des mesures de protection ont été prises afin de protéger les joueurs contre ces risques potentiels, notamment l’information des joueurs sur les conséquences du jeu excessif via un folder de prévention ou un banner « JEU RESPONSABLE ».

Les jeux d’argent sont régulés par un service spécialisé de l’Etat. A La Réunion, le Capitaine Marc Morellini, basé au Commissariat Malartic, est responsable de la Police des jeux. (site de la FRAR)

Il est ainsi amené à effectuer des visites régulières dans les différents casinos de l’île. Le 24 septembre 2020, Monsieur Morellini a proposé au Docteur David Mété, Chef de Service Addictologie au CHU Réunion Félix Guyon, de l’accompagner lors de l’une de ses visites au casino de Saint-Gilles-les-Bains afin de lui présenter son activité et de rencontrer le directeur de l’établissement.

Ce dernier met à disposition de ses clients, au niveau des caisses, des documents d’information sur les problématiques d’addiction. Ces documents, publiés au plan national, renvoient vers des lignes d’aides situés en métropole (tel que « Joueurs info service. »).
A la demande du directeur, le dépliant « Structures d’accueil, d’accompagnement et de soins en addictologie à La Réunion » a été mis à disposition des usagers du casino, au niveau des caisses, afin de faciliter la prise de contact avec une structure de proximité.
Publié le 12 octobre 2020