Accueil > Bibliographie > Documents téléchargeables > Réduction des risques et des dommages (RdRD) en milieu festif. SAOME. (...)

Bibliographie - Documents téléchargeables

Titre Réduction des risques et des dommages (RdRD) en milieu festif. SAOME. Juillet 2020
Codification
Auteur(s)
Edition SAOME
Année 2020
Lieu d'édition
Thème Consommateur et entourage,Drogue,Outre-mer,Prévention,Territoire / milieu,La Réunion,Mayotte
Lieu de consultation
Type de document Article
Format En ligne
Lien web
Résumé

Un droit pour les usagers La responsabilité de tous

Le milieu festif est propice à divers risques, interactifs et pas uniquement liés aux produits : sexuels, routiers, sonores… Il est important de les prévenir pour que la fête reste la fête, pour que tous en profitent le mieux possible.

Le présent focus est essentiellement tiré des guides de la Fédération Addiction « Intervenir en milieu festif : cadre et pratiques » (2013) et Pratique(s « Réduire les risques - éthique, posture et pratiques » (2017).

Intervention en milieu festif, à la croisée entre le droit à la RdRD [1], et celui de faire la fête.

La fête concerne un nombre très important de personnes, avec des publics et des contextes très différents.
Elle induit des pratiques telles que l’usage de substances, licites ou illicites, les rapports sexuels plus ou moins consentis et protégés, l’écoute du son à proximité des enceintes à des volumes élevés… Ces pratiques favorisent des risques (overdoses, bad trip, MST…) qui peuvent avoir pour conséquences des dommages sociaux, psychologiques et physiques.

« Depuis l’instauration des CAARUD [2] et avant cela, avec les actions associatives innovantes (Mission Rave de Médecins du monde, actions d’auto-support), les interventions de RdRD en milieu festif se sont multipliées, diversifiées, et précisées. »

« Ce terrain permet d’accéder à la réalité des consommations de visu et in situ, sur le lieu de la fête et dans les zones qui lui sont périphériques (parking, camping…), et donc d’adapter les interventions et les outils au plus près des modes d’usage. Il offre l’occasion d’une approche expérientielle de la veille sanitaire, les consommateurs étant les premiers connaisseurs des produits qui circulent. »

« L’objectif des interventions n’est pas d’imposer aux participants l’abstinence ou une baisse automatique de la consommation, mais la réduction des dommages sanitaires et sociaux qui y sont liés et un « empowerment  » des personnes. Il s’agit d’accompagner l’événement au moment et là où il a lieu, en s’inscrivant dans sa dynamique festive et en en respectant les fonctions sociales. »

De l’expérimentateur à l’usager régulier en passant par le consommateur occasionnel et leur entourage, l’intervention en milieu festif est donc un outil d’accompagnement transversal qui s’appuie sur une continuité d’approches :

  • La prévention,
  • Le repérage précoce,
  • L’approche expérientielle,
  • La réduction des risques,
  • L’accès aux soins médico-psycho-sociaux (orientation vers des structures relais).

« L’intervention en milieu festif suppose d’adopter une posture différente pour les intervenants  : objectiver sans dramatiser les consommations, échanger les savoirs expérientiels d’un côté, professionnels de l’autre, donner la priorité à la qualité de la rencontre et de l’appropriation des messages pour qu’ils durent au-delà du temps de la fête.

Réduire les risques en milieu festif peut nécessiter un dispositif à part entière ou s’appuyer sur un existant (association, CAARUD, CSAPA…), ressource pour les organisateurs d’événements, les services culturels… »

Ce concept de RdRD en milieu festif, assuré jusque-là de manière empirique par certains acteurs, est en train de se structurer, tant à La Réunion qu’à Mayotte, où des collectifs inter-associatifs se constituent.

RdRD à La Réunion

En juin 2020, le Réseau OTE a organisé une 1re réunion d’information visant à monter un collectif de RdRD en milieu festif, invitant teuffeurs, organisateurs de fête, partenaires des conduites à risques (addicto, sexuelles), institutions de santé/sécurité civile et institutionnels financeurs.
Cette réunion a réuni, en présentiel et en visio, 28 personnes de 14 structures.

Une 2e rencontre est organisée le 23 juillet 2020 afin de constituer le collectif, d’en définir la charte et les formations à mettre en œuvre.

Par ailleurs, l’ANPAA 974 développe à La Réunion un dispositif innovant de RdRD en milieu festif, mis en place par l’ANPAA Bretagne : la « malle de prév’ » rebaptisée la « caisse de prév’ ». Il s’agit de mettre à disposition gratuitement du matériel de RdRD aux organisateurs de soirées de petits évènements, (associations, collectivités, comités, foyers de jeunes, associations universitaires) en échange d’un temps de formation adapté. Ce qui leur permet d’animer ensuite eux-mêmes un espace de prévention lors des rassemblements et de distribuer gratuitement du matériel de RdRD.
Le collectif pourra bénéficier de cette caisse (dont 4 exemplaires sont disponibles à La Réunion, afin d’assurer une grande disponibilité de l’outil) et participera à son approvisionnement, selon les besoins locaux.

Contacts  :

RdRD à Mayotte

En février 2020, la Kaz’OTE a organisé une formation en addictologie, dont un des objectifs était d’aborder la notion de RdRD.
Suite à cette formation, la Maison des Adolescents (MDA/Mlézi Maore) a impulsé une dynamique de RdRD en milieu festif, en montant un collectif comptant à ce jour 8 structures, et qui s’est réuni 8 fois de février à juin. L’occasion pour les participants de définir les lieux festifs, publics, outils de RdRD, messages clés et de travailler à la conception de supports de communication (flyer et livret sur la chimique, flyer sur la RdRD en milieu festif…).

Contact  : Toute structure intéressée par cette dynamique est invitée à contacter Quentin GORRIAS, éducateur spécialisé à la MDA : 06 39 25 63 89 / q.gorrias@mlezi-maore.com

Autres ressources :

  • Collectif des Festivals Engagés dans le Développement Durable et Solidaire (FEDDS), à destination des organisateurs de festival, pour maîtriser les fondamentaux de la prévention et de la réduction des risques en milieu festif : via le site du collectif Orange bleue
  • Evaluation d’un programme lorrain de RdRD en milieu festif : Un programme lorrain de RdRD en milieu festif a été évalué par l’OFDT en 2017, à la demande du porteur auprès la Commission interministérielle de prévention des conduites addictives : cliquer ici
Publié le 17 juillet 2020