Accueil > Océan Indien (O.I) > Initiatives en régions > Mayotte > Obtention du DIU Tabacologie et aide au sevrage tabagique par le Dr (...)

Mayotte

Obtention du DIU Tabacologie et aide au sevrage tabagique par le Dr YOUSSOUF, Praticien au Centre Hospitalier de Mayotte
Le Dr Ali Mohamed YOUSSOUF, Praticien au service d’addictologie du Centre Hospitalier de Mayotte a obtenu son diplôme de DIU en Tabacologie et aide au sevrage tabagique, organisé par l’Université Paris Sud, en 2018/2019.

Ce DIU a pour objectifs de :

  • Former les professionnels de santé à la prise en charge du tabagisme qui interviendront pour l’information, la prévention et le traitement des différents publics, avec une attention particulière aux personnes plus fragiles : femmes enceintes, adolescents, personnes précaires, personnes atteintes de comorbidités somatiques ou neuropsychiatriques.
  • Permettre d’avoir une activité de professionnels de santé pour gérer de
    nombreux domaines publics et dispositions concernant le tabagisme.

Dans le cadre de ce DIU, le Dr YOUSSOUF a rédigé son mémoire sur le « Sevrage tabagique au Centre Pénitentiaire de Majicavo à Mayotte. Quel est l’impact du tabagisme passif ? ».

Vague

Fort de cette réussite, le Dr YOUSSOUF a pour projets, sur ce thème :

  • de mener la 4e édition de « Mayotte sans tabac » (la 1re remonte à 2017). Inspiré de « MOI(S)SANS TABAC », ce projet vise à inciter les détenus usagers de tabac, incarcérés à Majicavo, à arrêter de fumer pendant 1 mois, en deux phases :
    • Phase 1 : stimulation motivationnelle à travers des groupes thérapeutiques,
    • Phase 2 : suivi individuel et compétition sportive entre les groupes constitués.
  • « Aller vers un CHM sans tabac » : il s’agit d’un projet en deux temps :
    • Formation au sein du CHM des infirmiers à la prise en charge tabagique et prescription de substituts nicotiniques à travers les techniques de dépistage,
    • Prise en charge de toutes personnes admises dans leurs services.

Consulter le mémoire du Dr YOUSSOUF « Sevrage tabagique au Centre Pénitentiaire de Majicavo à Mayotte. Quel est l’impact du tabagisme passif ? »

Publié le 13 mars 2020