Accueil > National International (N.I) > Politiques publiques > National > Arrêté modifiant le cahier des charges des salles de consommation à moindre (...)

National

Arrêté modifiant le cahier des charges des salles de consommation à moindre risque afin d’en faciliter l’ouverture et l’accès. 15 juillet 2019
« La ministre de la Santé Agnès Buzyn a signé et fait paraître en juillet un arrêté modifiant le cahier des charges des salles de consommation à moindre risque (SCMR) en France, afin d’en faciliter l’ouverture et l’accès.

(...)

Les 2 modifications majeures à retenir :

1. Ouverture des salles aux consommateurs de crack

L’arrêté ouvre la possibilité pour les SCMR d’accueillir des publics qui consomment par inhalation, là où le cahier des charges initial dédiait ce dispositif à l’accueil des publics injecteurs uniquement. Ainsi, les publics consommateurs de cocaïne basée pourront venir consommer à moindre risque.

2. Réduction de la durée minimale d’ouverture à 1 an

Précédemment fixée à 3 ans, la durée minimum d’ouverture de la salle de consommation avant la fin de l’expérimentation (fixée à Octobre 2022) a été réduite à 1 an. Cette modification permettra à d’autres villes d’ouvrir ces dispositifs après le mois d’octobre 2019, y compris après la période électorale.

Cela permettra également à la ville de Paris d’ouvrir de nouveaux espaces, notamment pour aider à répondre à la crise du crack dans l’est parisien, et d’accueillir des usagers inhalateurs dès à présent dans la salle de Strasbourg, les moyens alloués à la salle parisienne ne permettant pas en l’état cet élargissement.

Télécharger l’Arrêté du 15 juillet 2019 modifiant l’arrêté du 22 mars 2016 portant approbation du cahier des charges national relatif à l’expérimentation d’espaces de réduction des risques par usage supervisé.

Télécharger l’Arrêté du 15 juillet 2019 modifiant l’arrêté du 22 mars 2016 portant approbation du cahier des charges national relatif à l’expérimentation d’espaces de réduction des risques par usage supervisé »

Source : site de la Fédération Addiction

Publié le 6 août 2019