Accueil > Océan Indien (O.I) > Agendas > Mayotte > La communauté des communes de Petite Terre retenue par la MILDECA pour (...)

Mayotte

La communauté des communes de Petite Terre retenue par la MILDECA pour porter un projet de sensibilisation et de lutte contre les addictions, de septembre 2018 à août 2019

La communauté des communes de Petite Terre (CCPT) a été retenue dans le cadre d’un appel à projet national de la MILDECA [1] à destination des collectivités locales, pour porter un projet de sensibilisation et de lutte contre les addictions, en deux phases, de septembre 2018 à août 2019.

« Souhaitant aider les collectivités désireuses de changer la donne, à l’échelle de leur territoire, la MILDECA a lancé en mars 2018 un appel à projets visant à favoriser une action globale en direction des jeunes contre les consommations à risque d’alcool, de cannabis et de tabac.
Plus de 70 territoires ont candidaté à cet appel à projets et ont ainsi témoigné de leur engagement contre les addictions.
Dix collectivités ont été retenues suite à l’examen des dossiers (...) », dont la commune de la communauté des communes de Petite Terre.

Consulter l’article de la MILDECA à cet effet.

Endiguer les comportements addictifs chez les jeunes, en augmentation à Petite Terre

Depuis quelques années, le territoire de Petite Terre est confrontée à une augmentation des comportements addictifs chez les jeunes. En effet, les consommations d’alcool, de tabac et de stupéfiants sont devenues des pratiques dangereuses et courantes pour ces derniers. Le nombre de victimes à déplorer est en constante évolution.
Il se révèle alors indispensable voir primordial d’apporter une réponse visant à endiguer ce phénomène.

La communauté des communes de Petite Terre (CCPT) propose un projet de sensibilisation et de lutte contre les addictions, en 2 phases :
Phase 1 : Prévention des conduites addictives et des consommations de drogue et d’alcool, en valorisant le travail effectué par les jeunes en lien avec le CCAS de Dzaoudzi-Labattoir (ateliers théâtre, chant, danse...) afin de créer des outils et supports qui serviront à la phase 2 du projet.
Phase 2 : Campagne de sensibilisation et de lutte contre les addictions auprès des jeunes de 10 à 28 ans, en milieux scolaire et extra-scolaire, en s’appuyant sur les outils et supports réalisés par les jeunes lors de la phase 1 (représentations de pièces de théâtre, projection de courts-métrages réalisés par les jeunes, échanges...).


[1Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives

Publié le 9 août 2018