Accueil > Océan Indien (O.I) > Initiatives en régions > Réunion > Réorganisation des missions de SAOME

Réunion

Réorganisation des missions de SAOME




«  L’association SAOME va mettre fin à son activité d’effecteur de prévention à la fin du mois de juin. Cette décision prise par le conseil d’administration est le résultat d’un processus débuté il y a plusieurs années.

SAOME est issue de l’évolution de l’association Réunisaf (créée en 2001) et de l’extension de ses missions à l’ensemble du champ de l’addictologie et des disciplines connexes.

Depuis sa création en 2013, elle comportait trois secteurs d’activité :
  • le réseau régional d’addictologie,
  • un dispositif de veille bibliographique et évènementielle pour l’outre-mer (nommé actuellement PEIDD),
  • une activité de prévention, prolongement de celle existant à Réunisaf.

Cette activité de prévention centrée d’abord sur la thématique « Femmes et alcool » avait progressivement évolué vers des thèmes plus larges et semblait logiquement pouvoir être adossée à un réseau de santé.

Le nouveau conseil d’administration (CA) issu de l’évolution statutaire a bien évidemment rassemblé l’ensemble des acteurs institutionnels dans le domaine de l’Addictologie et de la Psychiatrie.
Les effecteurs de prévention, membres de droit du conseil d’administration en tant que structures spécialisées en addictologie (dans le domaine du soin et de la prévention), ont rapidement pointé une situation de potentiel conflit d’intérêt. Ils ont été rejoints sur ce point par une majorité du CA qui a considéré que cela pouvait être un obstacle sérieux à la cohésion des partenaires et à leur appropriation de ce nouvel outil.

Lors du séminaire annuel de la fin de l’année 2014, le CA a clairement souhaité orienter son activité vers des missions de coordination et d’appui (y compris dans la prévention) et a, par conséquent, acté la fin de l’activité d’effecteur de prévention en fixant un délai maximum de cinq ans.

Dès lors, l’association SAOME s’est attachée à préparer cet arrêt de l’activité dans les meilleures conditions possibles. Les objectifs principaux étaient, autant que possible, de maintenir les compétences, de ne pas diminuer l’offre de prévention et de sauvegarder les emplois.

Plusieurs réunions de concertations ont eu lieu avec les effecteurs de terrain dans le souci des objectifs sus cités, la formation des équipes s’est poursuivie afin de valoriser les acquis et d’ouvrir d’autres possibilités professionnelles à nos collègues.

Le CA tient à remercier l’équipe du secteur prévention pour leur professionnalisme et leur implication dont on peut dire qu’ils ont été unanimement reconnus par les bénéficiaires de leurs actions. Il tient également à remercier les financeurs institutionnels de nous avoir fait confiance durant toutes ces années.

Vous l’avez compris, le secteur effecteur de prévention ferme mais la prévention ne disparait pas et évolue vers la coordination pour laquelle Charlotte BEAURAIN et Michael ROVIRA resteront vos interlocuteurs.
 »

Le Conseil d’administration de SAOME

Publié le 14 mai 2018
Mis à jour le 16 mai 2018