Accueil > Département Français d’Amérique (D.F.A) > Appels à projets / d’offres > Guadeloupe > Appel à projets FSE 2018/2021. Académie de Guadeloupe. Avant le 12 janvier (...)

Guadeloupe

Appel à projets FSE 2018/2021. Académie de Guadeloupe. Avant le 12 janvier 2018
Au terme du précédent programme opérationnel FSE [1], l’appel à projet couvrant la période 2018-2021 est lancé en direction des établissements scolaires. Il entend favoriser des opérations s’inscrivant dans l’une des deux thématiques suivantes : lutte contre l’illettrisme et développement durable.

Différents tests d’évaluation mettent en évidence des difficultés prégnantes de la maîtrise de la lecture pour les élèves entrant en 6e, mais également au sein de la population de jeunes adultes scolarisés. Il apparaît, de ce fait, opportun de focaliser les moyens dédiés de l’Education nationale et le levier financier du FSE, pour expérimenter ou renforcer des dispositifs d’accompagnement efficaces. Les actions présentées devront se baser sur des approches novatrices au regard des publics concernés.

[...]

Pour rappel, les orientations du PO 2014-2020 encouragent la prise en charge de publics prioritaires : élèves des classes de CM2 et dans le second degré, élèves scolarisés présentant des risques avérés d’échec scolaire et/ou d’abandon prématuré du système scolaire sans qualification.

[...]

L’appel à projets précisant les types d’opérations éligibles et prioritaires et la fiche pré-projet sont à retourner avant le 12 janvier 2018 par mail à l’adresse cellule.europeenne@ac-guadeloupe.fr.

Plus d’information sur l’appel à projets et les procédures à suivre en suivant ce lien vers le site source de l’Académie de Guadeloupe.


Note de votre plateforme :
Lien entre échec ou abandon scolaire, et addictions

Selon l’expertise collective de l’Inserm « Conduites addictives chez les adolescents – Usages, prévention et accompagnement » (2014) : « Quel que soit l’âge des adolescents, les jeunes qui ont un parcours scolaire perturbé (redoublement, filière professionnelle, décrochage scolaire, déscolarisation) [...] ont des niveaux plus élevés d’usage problématique ou d’abus des substances psychoactives ou de pratique problématique/pathologique des jeux de hasard et d’argent. »


[1Fonds Social Européen

Publié le 14 décembre 2017